HABITAT
Investir de manière éthique et solidaire dans le bâti

Face à l’absence quasi totale, sur la montagne limousine, d’investisseurs immobiliers ou au retrait de la plupart des opérateurs de logement social, l’ARBAN a pris le parti d’intervenir directement sur le marché immobilier local. Qu’il s’agisse de logements ou de bâtiments dédiés à des activités de commerce ou de services, nous développons petit à petit une politique d’acquisition et de remise en vie du bâti ancien en cœur de bourg, cohérente avec nos engagements et nos valeurs.

En l’occurrence, dans les projets immobiliers que nous portons, l’accent est mis sur la coopération entre le porteur de projet et la coopérative.

C’est donc tout naturellement que ce dernier est convié au montage financier du projet : définition conjointe des besoins, des travaux à effectuer, du montant du loyer acceptable.

De la même façon, un partenariat d’action se met systématiquement en place de façon à minimiser le coût total de l’opération et proposer, en conséquence, des loyers les plus réduits possibles. Ce partenariat passe par l’investissement des futurs occupants dans :

1. la collecte de fonds dédiés à l’opération (recapitalisation de l’ARBAN par des prises nouvelles de parts sociales / dons …),

2. la réalisation en direct d’une partie, plus ou moins importantes des travaux de rénovation.

PROJET IMMOBILIER TYPE
QUELQUES PROJETS

Logement passerelle

La maison sur la place

La Renouée

Amicale Mille Feux

Boutique Court-Circuit

Logements adaptés pour personnes âgées

La Zulmée

Logement passerelle
USAGE

Hébergement temporaire

OCCUPANTS

Porteurs de projet habitant

DATE

Mars 2014

SURFACE

76 m²

COUT DE L'OPERATION

 215 000 €

Situé dans l’écoquartier du Four à Pain sur la commune de Faux-la-Montagne, le logement passerelle est une maison individuelle meublée et équipée construite en 2013 sur un terrain d’environ 500 m2 avec une forte ambition environnementale : excellente isolation thermique, très bonne étanchéité à l’air, matériaux biosourcés (d’origine végétale), assainissement écologique, etc.

Le logement passerelle s’adresse à des porteurs de projet habitant hors Limousin et qui souhaitent s’installer sur le plateau de Millevaches ou alentours, quel que soit le stade d’avancement de leur projet. En leur offrant un hébergement temporaire sûr et dédié (garde-meuble), il leur permet de se concentrer sur le montage de leur projet d’installation.

La durée d’hébergement peut varier de 3 mois à 2 ans maximum.

Le porteur de projet
Opération portée en propre par l’ARBAN.
La SCIC a signé un bail emphytéotique avec la mairie de Faux-la-Montagne pour obtenir la jouissance du terrain.

Montage financier
Opération montée en partenariat avec la Région Limousin, dans le cadre de sa politique d’accueil de nouveaux habitants.

Détails des travaux
Maison ossature bois, Isolation Ouate de cellulose, Menuiserie double vitrage, VMC simple flux hygro B, Phyto-épuration, Lambris et bardage en mélèze de pays.

La Renouée
USAGE

Tiers lieux

OCCUPANTS

Une brasserie associative, une épicerie de produits locaux/bio, un salon de lecture et de jeux pour les petits et les grands, une salle polyvalente, une cuisine collective, une agence de voyage associative, des cartographes, un artiste, un espace de travail partagé, un atelier de séchage et transformation de plantes médicinales, un cabinet de naturopathie.

DATE

Juillet 2016

SURFACE

250 m²

COUT DE L'OPERATION

209 000 €

Foyer rural, maison des habitants, espace de travail partagé, centre social, tiers-lieu, maison communale… La Renouée ne se laisse pas facilement étiqueter.

Située sur la commune de Gentioux, on y trouve aujourd’hui, entre autres et de la cave au grenier : une brasserie associative, une épicerie de produits locaux/bio, un salon de lecture et de jeux pour les petits et les grands, une salle polyvalente, une cuisine collective, une agence de voyage associative, des cartographes, un artiste, un espace de travail partagé, un atelier de séchage et transformation de plantes médicinales, un cabinet de naturopathie.

Le porteur de projet
La Bascule, association qui regroupe les occupants permanents du lieux, ses usagers ponctuels et réguliers et toute personne qui souhaite adhérer à l’association, dans un esprit de coopération concrétisé par des assemblées générales biannuelles, des réunions d’usagers et des groupes de travail thématique (épicerie, jardin, commandes groupées…).

https://renouee.millevaches.net

Montage financier
Le financement de l’opération s’est largement appuyé sur la mobilisation de financements solidaires (collecte participative), via notamment le fonds local de dotation La Solidaire.

Détails des travaux
Pose de fenêtres de toit, isolation des combles, création de cloisons intérieurs, réfection de la plomberie, installation de ventilateur, réfection du système électrique, amélioration du système de chauffage, réfection de murs et de sols.

Boutique Court-Circuit
USAGE

Local de vente

OCCUPANTS

L’association Court-circuit

DATE

Avril 2018

SURFACE

160 m²

COUT DE L'OPERATION

108 000 €

Le bâtiment dans lequel se situe la ressourcerie Court-Circuit à Felletin était à vendre.
L’association ne souhaitait pas devenir propriétaire, mais voulait conserver son local de vente. Elle a donc fait appel à l’Arban pour acquérir le bien.

Le projet portait ainsi sur l’amélioration des conditions de travail et de vente par la création d’un étage à la boutique, et sur l’embellissement du bâtiment par la réfection des enduits extérieurs.

Le porteur de projet
Court-circuit est une association créée en février 2010, dont le but est d’interroger notre rapport à l’environnement et nos habitudes de consommation.

Pour atteindre ces objectifs, l’association Court-circuit met en œuvre les quatre fonctions d’une ressourcerie : la collecte, la valorisation (démontage, tri, réparation, test, nettoyage, détournement, afin de donner, autant que possible, une seconde vie aux objets), la vente (objets de réemploi, pièces détachées, matières…), la sensibilisation (information, animations et ateliers avec les scolaires, les particuliers, et auprès des collectivités).

courtcircuitfelletin.wordpress.com

Montage financier
Inspiré du modèle de La Renouée, le financement a mélangé recours à l’emprunt, mobilisation des fonds propres de l’ARBAN et collecte participative.

Détails des travaux
Détails des travaux, resuivi couverture, réfection vitrine, isolation des combles, création d’un escalier, réfection enduits extérieurs, réfection du système électrique, installation d’une chaudière gaz, réfection de murs et de sols.

Maison dites de « Zulmée »
USAGE

Habitat partagé

OCCUPANTS

Jeannot et Aïla

DATE

Mars 2014

SURFACE

250 m²

COUT DE L'OPERATION

230 000 €

Cette grande maison du centre bourg de Faux-la-Montagne était louée en gîte depuis de nombreuses années. Deux porteurs de projets ont sollicités l’ARBAN pour racheter ce bien et en faire un habitat partagé.

«Après avoir envisagé d’acheter en nos noms propres ce logement, nous avons imaginé qu’il pourrait devenir un bien commun, qui resterait une location dans le bourg de Faux, quels que soient nos choix personnels futurs en termes de logement.»

Jeannot et Aïla futur occupant

Fruit d’un montage financier original, cette acquisition s’est faite à la demande des locataires du logement passerelle.

En l’occurrence, ces derniers ont recapitalisé l’ARBAN (en fonds propres et comptes courants d’associé) pour permettre a la SCIC d’acheter le bien avant de le leur louer.

Outre l’avantage évident pour l’ARBAN de continuer à créer des biens communs immobiliers, c’était là l’occasion de construire avec ce ménage une solution résidentielle souple, adaptée à leurs besoins (récupération progressive de leur mise de fonds, …).

Les locataires ont intégré les lieux fin 2018, à l’issue d’une importante période de travaux destinés à reconfigurer les espaces intérieurs et extérieurs et à remplacer des éléments défaillants (création d’une terrasse, changements d’huisseries, reprise des gouttières, …).

Le porteur de projet
Projet porté en commun entre l’ARBAN et le futur couple d’occupant.

Détails des travaux
Réfection gouttières, Création d’une terrasse, pose fenêtre double vitrage, tubage cheminée, ventilation, réfection de murs et de sols, réfection du système électrique.

La maison sur la place
USAGE

Le café chez Paulette

OCCUPANTS

L’association « La maison sur la place »

DATE

2020

SURFACE

78 m²

COUT DE L'OPERATION

100 000 €

Le café chez Paulette sur la place du village d’Ambrugeat est fermé depuis plus d’une dizaine d’année, le bâtiment est inoccupé depuis lors.

Un collectif se crée pour penser la réouverture de ce lieu et se tourne vers l’ARBAN pour l’accompagner dans ce projet.

Le porteur de projet
Le projet est porté par l’association « La maison sur la place », qui réunit une centaine d’adhérents, est de rénover cette bâtisse afin d’en faire un lieu de vie chaleureux où il fait bon se rencontrer, échanger, se détendre, se cultiver, avoir des activités qui réunissent par-delà les générations et les différences.

www.lamaisonsurlaplace.org

Détails des travaux
Réfection gouttières et resuivi toiture, pose fenêtre double vitrage, installation poêle à granulés, isolation sol, plafond et combles perdus, ventilation, réfection de murs et de sols, réfection du système électrique.

 

Amicale Mille Feux
USAGE

Tiers lieux

OCCUPANTS

Association l’Amicale Mille Feux

DATE

2020

SURFACE

900 m²

COUT DE L'OPERATION

440 000 €

Un collectif de jeunes artistes issus des beaux-arts, décident de créer un lieu sur la commune de Lacelle, après avoir trouvé un bâtiment dont les volumes et les surfaces leurs correspondes. L’ARBAN est sollicitée pour les accompagner dans l’acquisition et le suivi de travaux du projet. Le bâtiment étant relativement important (900m²), le projet se fera en plusieurs phases, autour de la création d’appartements, d’un lieu multi-activité (bar, conférences, concert…), d’un gîte et de nombreux ateliers.

Le porteur de projet
Créée en 2017, l’Amicale Mille Feux est une association qui réunit un collectif d’artistes traversé·es par des questionnements esthétiques et des engagements politiques communs, issue.es pour la plupart des Beaux-arts de Paris. À la fin de leur cursus, ils et elles se sont installé·es à Lacelle, en Corrèze, pour monter un lieu de vie collectif ouvert sur la création et pour se lier au foisonnement politique et culturel de la Montagne limousine.

Détails des travaux
Réfection toiture et gouttières (en partie), pose fenêtre double vitrage (récupération et neuf), installation chaudière à granulés, isolation murs, sols, plafonds et combles perdus (en partie), ventilation, réfection de murs et de sols, réfection du système électrique.

Logements adaptés pour personnes âgées
USAGE

Logements adaptés pour les personnes âgées

OCCUPANTS

Personnes âgées

DATE

2020

SURFACE

92 m²

COUT DE L'OPERATION

 350 000 €

La SCIC l’Arban veut créer des logements adaptés pour les personnes âgées encore autonomes afin de leur permettre de continuer leur vie dans un environnement qui leur soit familier et bienveillant (famille, amis, connaissances) tout en luttant contre la paupérisation et l’isolement qui les touchent. Il s’agit donc de créer une alternative à l’EHPAD pour les personnes encore autonomes.

Le projet d’habitat adapté à des personnes âgées vient d’abord des personnes vieillissantes de Faux la Montagne s’interrogeant sur leur propre devenir. Cette préoccupation a été relayée par des élus qui perçoivent des situations sociales délicates et identifient un besoin. En effet, les personnes âgées de la commune, dont les ressources financières sont parfois très faibles, sont confrontées à de multiples difficultés liées à leur habitat : précarité énergétique, inadaptation du logement au vieillissement et isolement social.

Ces personnes âgées ne sont pas pour autant candidates à un accueil en maison de retraite médicalisé (EHPAD), non seulement du fait du coût de ces institutions mais aussi parce qu’elles ne sont pas dépendantes. Il existe donc un réel besoin sur les territoires ruraux d’une offre de logement adaptée aux personnes âgées non dépendantes.
C’est pourquoi, suite à la sollicitation de la municipalité de Faux la Montagne et à une opportunité immobilière, l’Arban a acheté deux petites maisons mitoyennes dans le bourg de Faux la Montagne.

Ces deux maisons, très vétustes et inoccupées de longue date, présentent l’intérêt d’être situées à proximité des services publics, des commerces et des services de santé (pharmacie, maison médicale).

Le porteur de projet
Opération portée en propre par l’ARBAN.

Détails des travaux
Réfection toiture et gouttières (en partie), pose fenêtre double vitrage (récupération et neuf), installation chaudière à granulés, isolation murs, sols, plafonds et combles perdus (en partie), ventilation, réfection de murs et de sols, réfection du système électrique.